Test Casque Audio Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max

Test Casque Audio Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max

Mise à jour de la gamme de casques gaming de Turtle Beach avec l’arrivée de modèles “Gen2”, dont ce Stealth 600 Gen 2 Max que nous mettons en test aujourd’hui et qui, par bien des aspects, aura su nous séduire. Prix ​​modéré, finition plastique, et belles qualités sonores vous attendent en détails dans les paragraphs ci-dessous.

Le Stealth 600 Gen 2 Max est donc un casque gaming sans fil, avec micro, possédant la certification Xbox Series et Xbox One, mais annonçant directement sa compatibilité avec de nombreuses autres plateformes dont les consoles PS4 et PS5, les PC Windows comme Mac, et la Nintendo Switch en mode TV. Un casque quasi universel donc, vendu à un tarif de 139€ à son lancement. De quoi le mettre directement en face du Hyperx Cloud II Wireless que nous avons testé il ya quelques semaines.

Achetez le casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max au meilleur prix

Specifications
Compatibilite Xbox Series, Xbox One, PS5, PS4, Nintendo Switch (mode TV), Windows, Mac, Linux
Type microphone Micro omnidirectionnel
Attenuation bruit micro Non
Rendu 7.1 / 3D Non
Poids 300 grams sans câble
Connexions disponibles Sans fil 2,4 GHz via Dongle USB

Fabrication et finition : Encore un pied dans le monde des jouets

Le Stealth 600 Gen 2 Max utilise un design des plus classiques avec un arceau simple, rigide, sur lequel viennent se fixer les rotules des oreillettes. Le réglage de la taille se fait par glissement de la rotule sur l’armature, avec une tige en plastique graduée et crantée offrant au casque une bonne amplitude qui lui permet de s’adapter aux plus grandes têtes. comd’ ad celles Le contact avec la tête au niveau de l’arceau est assuré par une mousse épaisse, doublé d’un similicuir, pour un appui bien équilibré.

Un peu plus de 90° à l’horizontale et à peine 5° à la verticale, la rotation des oreillettes permet tout de même un placement précis, et un rangement à plat sur la table comme autour du cou. La surface de contact des oreillettes, dont la taille se situe dans la moyenne basse, est composée d’un tissu épais, alvéolé, recouvrant une mousse à mémoire de forme assez épaisse tout à fait compatible avec le port de lunettes. L’aération est d’ailleurs suffisante pour éviter la sudation excessive quand la température ou le temps de jeu augmente.

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtriséTest du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Si le confort, plutôt ferme, est bien de la partie, la finition globale est très plastique. Un plastique qui peine à dégager une impression de qualité malgré une solidité évidente et une absence de craquements et de grincements lors des manipulations, alors que les vis apparentes sont nombreuses et bien visibles. L’aspect du Stealth 600 Gen 2 Max fait donc assez jouet, surtout en comparaison avec les autres modèles de ce niveau de prix comme le HyperX Cloud II Wireless, son principal concurrent.

Fonctionnalités : Une compatibilité exceptionnelle pour ce casque Xbox

Si le Stealth 600 Gen 2 Max est très officiellement un casque Xbox Series, avec une compatibilité étendue nativement à la Xbox One, on peut compter sur son fonctionnement sur de très nombreuses autres plateformes, et notamment les machines PlayStation actuelles. A l’aide d’un simple interrupteur sur le dongle USB fourni, le casque passe ainsi des consoles de Microsoft à un mode Direct Audio à compatibilité large : Windows, MacOs, Linux, PS4, PS5, ou Switch. Pour cette dernière, la compatibilité se limite tout de même au modèle standard ou OLED, en mode TV, puisqu’un port USB A est nécessaire au branchement du dongle. Au final, il ne lui manque qu’une connexion filaire analogique voire une compatibilité Bluetooth pour être complet.

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtriséTest du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Dans tous les cas, l’utilisation du casque est simple, immédiate, dénuée de driver et donc de support logiciel, et sans delay perceptible. Rest que son ergonomie aurait mérité un peu de claté pour des contrôles plus facils d’accès. Ainsi, l’oreillette gauche proposes pas moins de deux boutons et deux molettes, toutes aligns dans l’axe, avec une distance and une différenciation qui ménent forcément aux fausses manipulations.

Un volume général (qui n’agit pas sur l’OS mais sur le son reçu par le casque), un volume du chat pour la Xbox ou un volume du retour de voix pour les autres plateformes, un bouton de mode pour les différentes égalisations incluses dans le DSP du casque, et un bouton d’alimentation à double fonction, de quoi se perdre parfois, ou du moins de quoi perdre du temps à trouver le bon réglage.

Même le micro, qui bénéficie d’une utilisation des plus simples avec sa tige rotative qui en position haute coupe le son, est difficile à mettre en position basse dans le feu de l’action. Rien de grave dans l’ensemble, mais voilà qui demande un peu d’habitude et de concentration.

Le son : une bonne performance globale et une EQ efficace

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Le Stealth 600 Gen 2 Max possède de base 4 modes d’égalisation. Le “signature sound “ correspond au mode le plus équilibré, lequel offre un rendu homogène sur l’ensemble du spectre. L’écoute est agréable, sans excès de puissance mais avec suffisamment de réserve pour jouer dans une salon modérément bruyante pour compenser l’isolation phonique limitée des oreillettes. Les graves sont bien présents, plutôt dynamiques, avec une attaque précise et une vraie présence dans les plus basses fréquences.

Pas d’excès du côté des médiums, et pas de creux trop prononcé non plus, ce qui offre des voix et des effets en jeu comme en film suffisamment présents pour être bien entendu, sans subis que l’se la audit fatigue ne longue. Les aigus enfin, se détachent bien de l’ensemble et offrent une bonne définition, meme s’il manque le côté cristallin dans le haut du spectre, les haut-parleurs 50mm montrant leurs limits au-delà de 15kHz.

Des variants subtiles entre les différents modes.

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtriséTest du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Les modes alternatifs, “Bass Boost”, “Bass+Treble Boost” et “Vocal Boost” sont des variations modérées du mode signature obtenues en amplifiant légèrement certaines plaages de fréquences. De quoi obtenir un son plus rond, en V, ou avec les voix mises en avant, sans dénaturer le rendu original. Pour une fois, il faut avouer que chaque mode a son intérêt et permet de varier les plaisirs en fonction des envies et des besoins. Nous regrettons simplement qu’aucune application n’offre un véritable égaliseur aux joueurs PC.

Enfin, comme in son habitude, Turtle Beach propose une fonction Superhuman Hearing, laquelle proposes toujours un effet de spatialisation assez grossier qui enlève une bonne partie de la définition au profit d’une ambiance trop voluptueuse pour être agréable. Nous lui préférons l’activation du Dolby Atmos, du DTS ou de la 3D de la PlayStation 5 avec lesquels le Stealth 600 Gen 2 Max est évidemment compatible (comme tout autre casque).

Un micro correct, sans plus

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Avec sa tige un peu courte pour venir se placer près de la bouche, le micro du Stealth 600 Gen 2 Max ne fait pas de miracle et propose une restitution de la voix limitée en aigus. En résulte un manque de précision des syllabes, une voix légèrement caverneuse, avec en prime une compression générale qui écrase la plupart des nuances.

Ainsi, même si le joueur peut se permettre de lever le ton sans risquer la saturation, sa voix donne l’impression d’être passée à travers un téléphone. Le résultat n’est donc pas conseillé pour du streaming, mais pour discuter entre amis au cœur d’une partie, ça passe. A note d’ailleurs que le Stealth 600 Gen 2 Max ne propose pas d’atténition active des bruits ambiants, mais que son manque d’aigus lui “permet” de ne pas trop capter l’environnement. Un mal pour un bien.

Conclusion : De belles qualités, mais quelques points de déception

Face à un Cloud II Wireless, avec lequel le Stealth 600 Gen 2 Max partage son prix de lancement, le casque de Turtle Beach affiche quelques atouts. Une autonomie qui atteint quasiment les 50 heures à niveau normal (environ 80% de la puissance disponible), une connexion multiplateforme plus avancée, et une sonorité finalement plus équilibrée avec une gestion plus complète des égalisations ou du volume du chat.

Test du casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max : Multiplateforme, équilibré et prix maîtrisé

Restent quelques défauts qui, face au ténor de la catégorie, empêchent le Stealth 600 Gen 2 Max de se placer en référence. D’abord sa finition clairement en retrait, avec trop de plastiques à tous les niveaux, mais aussi son ergonomie complexe qui pèse parfois en jeu, et enfin son micro qui manque de claté. Nous sommes donc face à un casque tout à fait honorable, sans défaut majeurauquel il manque peu pour réellement se placer parmi nos modèles préférés.

Achetez le casque gaming Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 Max au meilleur prix

Conclusion

Points forts

  • Compatible avec de nombreuses plateformes
  • Un confort ferme très appréciable
  • Les oreillettes aérées
  • La qualité sonore
  • L’intérêt des différents modes audio
  • Le contrôle du retour de la voix dans les écouteurs
  • Une autonomie de 50 heures

Points faibles

  • Le micro manque de precision
  • Pas de Bluetooth ni d’entrée analogique
  • Finition et matériaux en retrait
  • Les contrôles très rapprochés

Avec une qualité sonore de haut niveau et un confort ferme maîtrisé, le Stealth 600 Gen 2 Max réussit à nous séduire pendant de longues heures de jeu. Il ajoute en plus quelques fonctions bienvenues comme les préréglages d’égalisation utiles et bien réglés, ou le contrôle du retour de la voix dans les oreilles. Nous regrettons simplement la finition très plastique qu’il propose, le micro légérement en retrait et quelques errances du côté de l’ergonomie, tout en reconnaissant l’intérêt déniable de ce casque gamer compatible a sans bre s plates-fils. On ne passe vraiment pas loin de la référence du genre, surtout à ce tarif.

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l’e-commerçant nous reversera une commission.
En savoir plus.


Leave a Reply

Your email address will not be published.