Enceinte, puis-je manger des escargots ?

Enceinte, puis-je manger des escargots ?

Avec : Coralie Costi, diététicienne, nutritionniste

Trois espèces du genre Hélix peuvent être consommées sous le nom d’escargot, notamment en France. Ce mets apéritif ou comme plat principal est très tendance surtout pendant les périodes de fêtes ou les apéros. Mais est-ce qu’une femme enceinte a le droit d’en manger sans problème ? Décryptage avec Coralie Costi, diététicienne nutritionniste.

Peut-on manger des escargots quand on est enceinte ? Sont-ils autorisés ?

Si vous avez l’habitude de ramasser vous-même les escargots et de les consommer chez vous, sachez qu’il est dangereux pour une femme enceinte d’en manger. Car il ya des risques de toxoplasmose ou de listériose si l’escargot est mal préparé. Il est préférable d’acheter la douzaine d’escargots dans les grandes surfaces, avec de préférence un logo AOP.

Les escargots de Bourgogne, en persillade, cuits au beurre, cuits au four, en conserve, ou les escargots maison

Les escargots de bourgogne de grandes surfaces labellisés avec un AOP sont à privilégier, car ils seront bien nettoyés au préalable, et souvent pasteurisés. « Pour ceux qui sont en persillade, il faut que le persil (qui est frais et non cuit) soit bien lavé, car le persil se trouve dans les champs et il peut être vecteur de toxoplasmose avec la terre », precise Coralie Costi.Si vous les achetez en conserve, les escargots doivent être vraiment bien désencrassés. Il vaut mieux les consommer dans un restaurant (où bien sûr l’hygiène doit être irréprochable) qu’à la maison, car il ya un gros risque de contamination, même s’ils sont cuits au four à plus de 70°C. « En revanche, si les escargots en conserve sont stérilisés et pasteurisés, c’est autorisé », indique la diététicienne nutritionniste.

Durant la grossesse, le corps de la femme devient plus fragile. Il est fortement déconseillé de manger des escargots maison car il existe un risque de maladie. Ces infections sont causées par des parasites qui sont présents dans des aliments mal lavés ou mal préparés. Un nettoyage minutieux est vivement recommandé pour éliminer tous les résidus de terre afin de prévenir les risques d’intoxication alimentaire. Les escargots doivent être bien propres avant la consommation. « Il faudra nettoyer les escargots plusieurs fois. Il faut égallement les passer au vinaigre pour enlever la bave. Et il faut qu’ils soient bouillis pour détacher la coquille de la chair et qu’ils cuisent à plus de 70°C », met en garde Coralie Costi. « On peut égallement retrouver des métaux ou des pesticides qui sont dans le sols sur les escargots que l’on ramasse soi-même. Ils peuvent aussi être l’intermédiaire de vers ou de parasites comme la toxoplasmose », Previent Coralie Costi.

Pour resumer, les escargots doivent être consommés uniquement au restaurant ou en conserve pour éviter les risques de contamination. Il est donc tout à fait déconseillé de préparer ce plat avec des escargots que l’on a ramassés soi-même. Il faut redoubler de vigilance avec ces mollusques, en contact avec la terre.

Enceinte, que peut-on manger à Noël ?

Peut-on manger des crevettes et des langoustines cuites enceinte ?

Les crevettes, coquilles, langoustines ou homards surgelés sont sans danger, à condition que la chaîne du froid n’ait pas été rompue, et à condition qu’ils soient cuits pendant ou en fin de décongélation à plus de 70°C.

Quels sont les aliments interdits pour les femmes enceintes ?

De nombreux aliments sont déconseillés lors de la grossesse. La future maman a de nombreuses précautions à prendre pour ne pas avoir de problèmes de santé et pour le bon développement du fœtus.

Le saumon fume enceinte

Le saumon fumé doit être évité lors de la grossesse, car il peut être dangereux pour la maman et le fœtus. Même si le saumon fumé est sous-vide et a subi une pasteurisation ou un mode de conservation thermique à plus de 70°C pendant 100 minutes, il est pourtant également déconseillé lorsqu’on est enceinte. « L‘Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (ANSES) et la Haute autorité de santé (HAS) le déconseillent aux femmes enceintes », met en garde Coralie Costi.

Les risques liés à la toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection causée par le parasite Toxoplasma gondii. La plupart du temps, la toxoplasmose ne donne lieu à aucun symptôme. Cette maladie peut se contracter lors de contacts avec un chat porteur du parasite. En cause également : l’ingestion de viande mal cuite ou de fruits ou de crudités mal lavés. En début de grossesse, on vérifiera votre statut vis-à-vis de la toxaplosmose par une sérologie (prise de sang), pour savoir si on a déjà été contaminée ou non. Avoir déjà eu la toxoplasmose protège à vie. En revanche, si l’on est négative, on doit prendre des précautions particulières pendant toute la grossesse, afin de ne pas contracter la maladie.

En effet, si vous attendez un bébé et que vous attrapez la toxoplasmose, sa santé pourrait être en danger. Les risques de contamination et de lésions, qui peuvent être plus ou moins graves, dépendront du stade de la grossesse.Les conséquences risquent d’être plus importantes durant le premier semistre, car le fœtus est plus vulnérable. La toxoplasmose peut provoquer des malformations, souvent au niveau des yeux et parfois du cerveau. Dans des cas rarissimes, cela peut engenderer une fausse couche.

Les risques liés à la listériose

La listériose est provoquée par la bactérie Listeria monocytogenes. Elle est très répandue dans les aliments crus comme la charcuterie, les produits laitiers, les crudités et les produits de la mer. La contamination à la listériose peut être très dangereuse pour la femme enceinte et le fœtus. La bactérie colonise le plancenta et peut passer dans le sang du bébé.

Les premiers symptômes de la listériose sont une montée de fièvre, des maux de tête et parfois des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée). Il peut égallement y avoir d’autres symptômes plus graves, comme des complications neurologiques (encéphalite, méningite). En général, on la traite avec des antibiotiques. Toutefois, si la listériose n’a pas été détectée pendant la grossesse, celle-ci peut conduire à des fausses couches, des accouchements prématurés, voire le décès in utero. Le nouveau-né peut être victime d’une méningite néonatale et avoir des séquelles neurologiques dans les jours qui suivent sa naissance. D’où la nécessité de rester vigilante durant toute la grossesse et éviter les aliments à risques.

Demandez toujours conseil à votre médecin, sage-femme, ou nutritionniste.


Leave a Reply

Your email address will not be published.